Historique

L´origine des collections du Musée du textile et de la bibliothèque de St Gall remonte à la seconde moitié du XIXe siècle et s´inscrit dans la tradition des musées de l´artisanat et des collections de modèles comme il en fut fondé partout en Europe à cette époque. Leur rôle était de servir de source d´inspiration et de modèle à l´industrie et de former le «bon goût». En 1863, Le Directoire commercial, aujourd´hui Union des commerçants de St Gall, commença à collectionner méthodiquement des modèles dans le monde entier pour les producteurs locaux et élargit systématiquement le fonds déjà existant. Le musée est fondé en 1878. La collection s´agrandit au fil du temps par des achats, mais surtout grâce aux dons de collections particulières importantes et aux archives de l´industrie textile. Les collections de la famille d´industriels Iklé jouent un rôle primordial. Le musée se sent aujourd´hui redevable de sa conception initiale: être source d´inspiration pour les créateurs et les stylistes.

 

Historique en dates clés

A partir de 1868: l´Union des commerçants de St Gall achète des échantillons de tissus français. Ils ont réunis dans des catalogues d´échantillons et peuvent être consultés dans la salle des échantillons du siège de l´Union. La première pierre de la bibliothèque du textile et de la collection de modèles est ainsi posée.

1867: ouverture de l´école de dessin. La première classe compte 24 élèves.

1877: Les collections de l´Union des commerçants sont transférées au Musée des arts.

29/7/1878: L´Union des commerçants et l´Association des artisans fondent le musée de l´industrie et de l´artisanat de St Gall sur le modèle du Musée des arts et de l´industrie de Vienne (aujourd´hui MAK, Musée des arts appliqués, fondé en 1863). La constitution de collections devient alors systématique. Le premier directeur du musée, Heinrich Brendel (1845 – 1931) lance le projet de construction d´un musée spécialement conçu pour recevoir les collections.

1882: acquisition par l´Union des commerçants du terrain du Seidenhof dans la Vadianstrasse pour la somme de 275 000 francs suisses. Emil Wild devient directeur du musée.

1884: ouverture d´un concours d´architecture pour le futur musée. Gustav Gull, de Zurich, remporte le deuxième prix (le premier prix n´est pas attribué). Par la suite, Wild adapte le projet de Gull et prend lui-même la direction des travaux. Le coût du nouveau bâtiment s´élève à 550 000 francs suisses.

1885: le musée se dote d´un centre de contrôle des fils textiles.

2/11/1886: inauguration du musée. La bibliothèque et l´Ecole de dessin s´installent également dans le bâtiment qui, en raison de sa façade en briques rouges, reçoit le surnom de « Palazzo rosso ».

1888: acquisition du fonds Friedrich Fischbach (tissages, broderies)

1890: création d´une école de broderie dans les murs du musée. En mai paraît le premier catalogue des collections qui répertorie le fonds de la Bibliothèque du textile, à savoir 1260 œuvres numérotées et les périodiques, non numérotés, réunis en 11 chapitres. Les catalogues d´échantillons ne figurent pas dans ce premier catalogue.

A partir de 1900: les expositions temporaires se multiplient. Les collections comportent environ 5100 objets.

1904: Léopold Iklé fait don au musée de sa collection qui comprend environ 1500 pièces textiles. Il s´agit de tissages antiques, de broderies d´à partir du Moyen Age et de dentelles provenant de l´Europe entière. Ces textiles comptent aujourd´hui parmi les plus précieux du musée.

1908: publication par Iklé d´un catalogue de sa collection

1924: nomination de Karl Schneider au poste de directeur

1929: la collection de l´industriel Otto Alder entre au musée du textile

1954: acquisition par le musée de la collection John Jacoby, un neveu de Léopold Iklé. Il s´y trouve un grand nombre de pièces qui, à l´origine, appartenaient à la collection Léopold Iklé.

1956: surélévation du bâtiment du musée dans sa partie centrale, ce qui représente une altération importante de l´apparence de la construction

Autour de 1960: les collections comptent environ 20 000 objets

1962: un crépi de couleur grise est ajouté à la façade du musée

1963: prêt permanent de la collection Carolina Maraini-Somaruga, cédée au musée du textile par la Fédération suisse (260 pièces de dentelle datant des XVIIIe et XIXe siècles et provenant d´Inde, France et Belgique)

1976: acquisition de la collection Charlotte Bing-Hübner( y figurent, entre autres, 33 tissages datant du Moyen Age)

1982: le musée se rebaptise en Musée du textile et Bibliothèque du textile

1983: le fonds Isidor Grauer-Frey entre au Musée (catalogues d´échantillons, textiles, bibliothèque)

1987-88: remaniement et agrandissement de la Bibliothèque du textile

1991: musée et bibliothèque sont rattachés à la Fondation  IHK / Chambre de l´industrie et de commerce

1993: l´Ecole suisse du textile de Zurich fait don au musée de la collection d´échantillons de l´école de tissage de la soie. Les collections Hanni Zahner ( outils de travaux d´aiguille) et Ernesto Wolf (dentelles) lui sont également cédées.

1997: les collections du Musée et de la Bibliothèque comprennent environ 45 000 objets.

1998: intégration de l´Ecole de dessin à l´Ecole professionnelle du textile (Ecole supérieure des industries textiles ?)

2003: dans le cadre de sa restauration, la façade retrouve son enduit rouge

2012: L´Association du musée du textile de St Gall devient gestionnaire du musée