Bestioles

De tout temps, les créateurs ont paré leurs tissus de motifs d´animaux et les ont exécutés dans les styles les plus divers. Aujourd´hui ces «bestioles» se présentent à nous, belles, mignonnes ou même inquiétantes.

Le Musée du textile aborde ici ce sujet avec le regard du créateur textile et établit ainsi des rapports inattendus. Ce ne sont pas l´histoire de l´art et l´histoire du textile qui sont le centre d´intérêt mais les aspects de la création artistique et de la faisabilité technique qui placent les pièces exposées dans une perspective neuve et inaccoutumée.

La nature a été et est la source d´inspiration la plus importante dans la création de motifs pour tissus. La plupart des textiles arborent certes des motifs floraux mais les animaux aussi, qu´ils soient autochtones, exotiques ou imaginaires, se retrouvent à toutes les époques et dans toutes les techniques textiles. Alors que les animaux héraldiques classiques, comme le lion ou l´aigle, figurent fréquemment sur les tissus damassés, riches et représentatifs, les vêtements d´enfants se parent volontiers de mignonnes bestioles. Comme l´image de l´animal était dans le passé presque toujours chargée de valeur symbolique, les créatures déplaisantes, en particulier, devinrent emblèmes allégoriques. Aujourd´hui, nous n´avons pas conscience de ces significations. Mais, que ce soit Mickey ou une tête de lion qui figure sur nos t-shirts, nos vêtements aussi transmettent des messages, consciemment ou inconsciemment de notre part.

6. février 2013 - 7. avril 2013